22 mars 2017
Comments: 1

Journée mondiale de l’eau 2017

Journée mondiale de l eau 2017.docx 3L’eau est la bonne à tout faire.

Elle abrite des hôtes dans ses marais, lacs et rivières. Elle dissout les minéraux, mouille les sols, étanche la soif, irrigue les cultures, abreuve les animaux, porte les bateaux, tourne les turbines, refroidit les machines, embellit les villes, conduit la chaleur, crée du froid, lave ce qui est sale, évacue les déchets… Il n’est quasiment aucune activité qui n’ait besoin d’elle.  Pour peu qu’elle soit respectée, la nature garantie qu’il y aura toujours autant d’eau à la surface de la planète.

La gestion durable de l’eau est un moteur essentiel pour la croissance verte et le développement durable.

Historique

La Journée mondiale de l’eau, dont l’objectif est d’attirer l’attention sur l’importance de l’eau et de promouvoir la gestion durable des ressources en eau douce, se célèbre le 22 mars de chaque année.

En 1992, la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement (CNUED) a recommandé qu’une journée internationale soit consacrée aux ressources en eau douce.

Thème 2017 : Pourquoi gaspiller de l’eau ?

Cette année, L’ONU met en lumière le thème des eaux usées et les différents moyens de les réduire et les réutiliser. Pas moins de 80% des eaux usées provenant des lieux d’habitation, des villes, de l’industrie et de l’agriculture sont rejetées dans la nature, polluant l’environnement et appauvrissant les sols.

Nous devons améliorer la collecte, le traitement et la réutilisation des eaux usées. Dans le même temps, nous devons réduire la quantité d’eaux usées que nous produisons afin de protéger l’environnement et nos ressources en eau.

L’or bleu figure dans les 17 Objectifs de Développement Durable (ODD), donc ODD n°6 : « Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau » – a notamment pour cible de réduire de moitié la proportion d’eaux usées non traitées et d’augmenter considérablement à l’échelle mondiale le recyclage et la réutilisation sans danger de l’eau.

Cet ODD n°6 constitue un engagement politique formel de la part de la communauté internationale pour résoudre les défis majeurs liés à l’eau.

Quelques faits et chiffres

  • Plus de 80% des eaux usées résultant des activités humaines sont déversées dans les rivières ou la mer sans aucune dépollution
  • Au moins 1,8 milliard de personnes dans le monde utilisent une source d’eau potable qui est contaminée par des matières fécales
  • L’exploitation des eaux usées représente une véritable opportunité en raison de l’abondance de cette ressource. Traitées de manière sûre, les eaux usées représentent une source durable en eau, en énergie, en nutriments et autres matériaux récupérables. (source : www.un.org)

En Afrique

De façon générale, les pays en développement connaissent de nombreux problèmes de gestion des eaux usées à cause de l’urbanisation et de l’industrialisation.

En effet, toute activité humaine produit des eaux usées qui sont des eaux chargées en éléments polluants. Il s’agit essentiellement des eaux usées domestiques et des eaux usées industrielles, mais elles peuvent aussi avoir une origine agricole, artisanale ou autre. D’autres pollutions de l’eau peuvent venirEaux-usees300615500 du rejet d’éléments solides comme du plâtre, de la terre ou des résidus organiques (cheveux, tiges, pulpes, noyaux…). Et même s’il ne s’agit pas de produits à action chimique, ils ont néanmoins une action polluante dans les milieux aquatiques.

L’impact négatif des eaux usées en Afrique

L’expansion des eaux usées est surtout remarquable dans les grandes villes des pays africains (capitales politiques et économiques) à l’exemple de Douala et Yaoundé au Cameroun. Chaque jour, des grandes quantités d’eaux usées générées par les ménages et les industries, ainsi que les eaux pluviales, sont déversées dans l’environnement.

Ces eaux usées directement déversées dans la nature sans être traitées ni réutilisées et, ce, avec des risques énormes sur la santé humaine, animale et végétale. Ces eaux polluées se retrouvent très rapidement dans la chaîne alimentaire et sont à l’origine de plusieurs épidémies venant de  la contamination des eaux et des plantes.

A cela s’ajoute le faible taux d’accès à l’assainissement en milieu rural. Une situation qui augmente le risque de propagation de certaines maladies comme la typhoïde, le choléra, la dysenterie, surtout chez les enfants. Ainsi, chaque année, des milliers d’enfants de moins de cinq ans meurent dans notre continent à cause de l’insuffisance d’un système d’assainissement adéquat.

La revalorisation des eaux usées

Du reste de façon générale, pour éviter la  contamination des ressources en eau par les eaux souillées, des centres de traitement des boues de vidange ont été construits dans les grandes villes.

Toutefois, en dépit des efforts consentis par les Gouvernements et ses partenaires au développement, beaucoup reste encore à faire en matière de développement des services d’assainissement.

C’est dans ce sens que l’engagement de tous à travers de petits gestes revêt un caractère important, car le problème d’assainissement est d’abord une question de changement de comportement et d’attitudes. Et en cultivant de bons réflexes dans les ménages par la construction de puisards et de latrines, l’on pourrait participer à minimiser le péril fécal. De même, le respect des normes de rejet des eaux usées par les industriels pourra améliorer la situation. Aussi les industries consommatrices de grandes quantités d’eau, gagneraient à recycler leurs eaux usées en vue de les réutiliser pour le refroidissement des machines ou le rinçage des outils de travail entre autres.(source: www.rtb.bf)

Commentaires facebook

commentaires

One response on “Journée mondiale de l’eau 2017

  1. Bablofil dit :

    Thanks, great article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *